Go to contentGo to menuGo to searchGo to the news list

EcoLitt, le projet de recherche sur l'écologie en littérature


Main navigation

    Search

    Breadcrumb

    La recherche en littérature environnementaleRessources pour tous

    Luis Sepulveda - Histoire d'une mouette

    Luis Sepúlveda - L Histoire d une mouette et du chat qui lui apprit à voler

    • Share this page on social networks
    • E-mail this page

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Print this page

    L'histoire d'une mouette et du chat qui lui apprit à voler

    Références de l'ouvrage

    SEPÚLVEDA, Luis, L’Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler (Historia de una gaviota y del gato que le enseňó a volar), traduit de l’espagnol par Anne-Marie Métailié, Éditions Métailié et Éditions du Seuil, Paris, 1996, 166 pages.

    L’auteur

    Luis Sepúlveda (1949-) est un écrivain chilien dont le premier roman, Le Vieux qui lisait des romans d'amour, lui a apporté une renommée internationale. Son œuvre, fortement marquée par l'engagement politique et écologique ainsi que par la répression des dictatures des années 1970, mêle le goût du voyage et son intérêt pour les peuples premiers. Il travaille notamment avec Greenpeace de 1982 à 1987 sur l'un de ses bateaux.

    Résumé

    Une mouette argentée, Kengah, est surprise par une marée noire. Elle réussit à s’envoler pour atterrir sur le balcon d’un appartement où vit Zorbas, un gros chat noir. Avant de mourir, Kengah fait promettre à Zorbas de couver l’œuf qu’elle s’apprête à pondre, de protéger le poussin et de lui apprendre à voler. Celui-ci accepte, et avec l’aide des chats du port de Hambourg, élève la petite mouette baptisée Afortunada, la protège des dangers, jusqu’à tenir sa dernière promesse.

    La présence de la question environnementale dans le texte

    Les thèmes écologiques sont-ils centraux ou marginaux dans l’ouvrage ?

    Les relations fortes qui se construisent entre les animaux sont centrales. La question écologique, à travers le phénomène de la pollution maritime et des marées noires en particulier, constitue davantage l’arrière-plan idéologique du texte.

    Les événements liés à l’écologie sont-ils réels ou imaginaires ?

    La marée noire mais également les allusions au nettoyage des réservoirs de pétroliers en haute mer et aux tentatives des « petits bateaux aux couleurs de l’arc-en-ciel » (p. 23) de les en empêcher font référence à des faits réels.

    Le texte fait-il apparaître des personnages assimilables à des figures typiques en lien avec l’écologie ?

    Les personnages principaux sont les animaux, qui ne comprennent pas la folie destructrice de certains hommes. Il n’y a pas de personnage assimilable à une figure typique en lien avec l’écologie.

    Citations

    « Si ça continue comme ça, bientôt le mot "pollution" occupera tout le tome16, lettre P de l’encyclopédie. » (p.81)

    Mots-clefs

    animaux, mer, pollution, responsabilité humaine

     

     

     

    Fiche réalisée par Cécile BOUDEAU

     

    Catégorie générique

    Roman jeunesse