Go to contentGo to menuGo to searchGo to the news list

EcoLitt, le projet de recherche sur l'écologie en littérature


Main navigation

    Search

    Breadcrumb

    La recherche en littérature environnementaleRessources pour tous

    Mémoire de M1 - Mathilde Tran

    Mémoire de M1 - Mathilde Tran

    • Share this page on social networks
    • E-mail this page

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Print this page

    Mémoire de M1 RECHERCHE - Littérature de jeunesse - 2016

    Titre

    Espace, utopie et trajectoire dans le roman pour adolescents

    Auteur

    Mathilde Tran, mémoire dirigé par Nathalie Prince, soutenu le 22 juin 2016 à l'Université du Maine et disponible à la bibliothèque universitaire du Mans.

    Résumé

    Ce travail de recherche consiste en une approche comparative de trois récits de voyages imaginaires destinés aux adolescents. Il s’agit d’analyser les rapports entre géographie et littérature, afin d’une part de mettre au jour les connections entre évolution psychologique, narrative des personnages et leur progression au sein d’un paysage, et d’autre part de dégager les caractéristiques des espaces imaginaires investis, notamment dans leur rapport à l’écologie moderne.

    En effet, alors que la production contemporaine pour la jeunesse dans les genres de l’imaginaire est dominée par des récits à tonalité dystopique, certains auteurs français proposent à leurs jeunes lecteurs de découvrir d’autres types d’espaces dans lesquels vivent en paix des peuples imaginaires. Ces auteurs proposent une relation renouvelée, qu’on pourrait qualifier d’utopique, entre les hommes et leur environnement.

    Quels sont les types d’espaces qui se révèlent dans notre corpus ? Quelles sont les sociétés qui s’y développent ? Comment les personnages les perçoivent-ils ? Si la littérature pour la jeunesse est communément considérée comme porteuse de valeurs, cherchant à transmettre au jeune lecteur une forme de morale, quelles seraient les idéaux portés par ces auteurs à la démarche particulière ? Peut-on les lire dans les espaces qui se révèlent au fil des aventures ? Finalement, que veulent dire nos auteurs à leurs lecteurs adolescents ?

    Ce mémoire de master s’engage dans un courant de recherche s’attachant à l’imaginaire géographique, et s’appuie sur les travaux déjà effectués sur la thématique de la relation au territoire, les liens entre géographie et littérature, en s’attachant spécifiquement au rêve, à l’utopie qui peuvent naître d’un rapport particulièrement poétique entre les hommes et le monde qui les entourent.

    Mots-clés 

    Littérature jeunesse – France – contemporain – utopie – espace – géographie – récit de voyage – mondes imaginaires – adolescents

    Repères

    BAZIN Laurent, BONDOUX Anne-Laure, JOURDE Pierre, PAUWELLS Eric, PLACE François

    Bibliographie (corpus primaire)

    BONDOUX Anne-Laure, Tant que nous sommes vivants, Gallimard Jeunesse, Paris, 2014, 304p.
    PAUWELLS Eric, Le voyage de Gaspard, Editions de l’’œuvre, Paris, 2008, 654p.
    PLACE François, Le secret d’Orbae [2011], Casterman, Paris, 2013, 403p.

    Télécharger le fichier «Mémoire_MathildeTran.pdf» (111.2 MB)