Go to contentGo to menuGo to searchGo to the news list

EcoLitt, le projet de recherche sur l'écologie en littérature


Main navigation

    Search

    Breadcrumb

    La recherche en littérature environnementaleRessources pour tous

    Yoshito Asari - Manga Science vol.4

    Yoshito Asari - Manga Science vol.4

    • Share this page on social networks
    • E-mail this page

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Print this page

    La Planète bleue

    Références de l'ouvrage

    ASARI Yoshitoh, La planète bleue, Manga science, volume 4, traduit du japonais par Taro Ochiaï, Pika éditions, Paris, 2005, 226 pages.
    Série de 10 volumes, achevée en 2008.

    L’auteur

    Yoshitoh Asari est un mangaka et dessinateur né en 1962 à Kamisunagawa au Japon. Il fit ses débuts dans l'univers du manga en 1983. Ses thèmes de prédilection sont la science-fiction, l'espace et ce qui touche à la science. Il est l'auteur de tous les tomes de « Manga Science », série de mangas autour de divers thèmes scientifiques (conquête spatiale, digestion, écologie...). Il a également travaillé sur les mangas Weiss no sora, Comic Gunbuster, Asteroid Miners ou Doku Iori.

    Résumé

    Ce manga intitulé « La planète bleue » est le quatrième volume de la série « Manga Science ». Il raconte les tribulations et questionnements de quatre élèves de CM2 sur l'écologie et la biodiversité : deux garçons, Manabu et Yoshio, et deux filles, Ayame et Asari. Dans chaque chapitre, ils vont s'interroger sur divers thèmes liés à la protection de la nature comme le phénomène du global warming, des déchets, des pluies acides, de la pollution des eaux, du recyclage, et tenter de trouver des solutions « à leur niveau », c'est-à-dire dans leurs gestes quotidiens. Au fur et à mesure, ils se rendent compte que chacun des problèmes cités plus haut sont liés les uns aux autres et ne sont pas à prendre séparément. À la fin du livre, ils prennent conscience qu'ils doivent agir et devenir de véritables éco-citoyens.

    La présence de la question environnementale dans le texte :

    Les thèmes écologiques sont-ils centraux ou marginaux dans le texte ?

    Les thèmes écologiques sont centraux dans l'ouvrage. Ce manga apprend au jeune lecteur de façon pédagogique ce que sont exactement les CFC, la méthode de la « cogénération » (on utilise la chaleur dégagée par la production d’électricité pour chauffer des bâtiments), ce que l'on peut recycler et ce qui est non-incinérable dans le traitement des déchets, les innovations technologiques et écologiques (plastique photodégradable...), l'origine de la pollution des rivières  et bien d'autres choses encore. Entre surprise et accablement, les quatre élèves se rendent compte de la gravité de la situation de notre planète au travers des exemples abordés.

    Les événements liés à l’écologie sont-ils réels ou imaginaires ?

    Tous les événements liés à l'écologie sont réels. Pour illustrer ce discours écologique, de nombreux exemples sont pris de la réalité. Ainsi est mentionné le « Grand smog de Londres », ce brouillard pollué de 1952 qui fit tant de victimes en Angleterre. Ou bien le projet de faire du papier à base d'une plante appelée le Kénaf afin d'éviter la déforestation massive,  ou encore les 4,9 millions de tonnes de déchets domestiques générés par le Japon en 1989. Dernier exemple parmi d'autres : on apprend que pas moins de 100 000 micro-organismes sont tués au mètre carré lors de la construction d'une route.

    Le texte et/ou les images font-ils apparaître des personnages assimilables à des figures typiques en lien avec l’écologie ?

    Le texte fait apparaître une figure archétypale de l'écologie récurrente dans chaque chapitre. Il s'agit de « Monsieur Bleu », un personnage qui apparaît dans chaque chapitre lorsque les élèves ont trop de questions qui restent sans réponse et qu'ils ne parviennent pas à résoudre d'eux-mêmes. Monsieur Bleu construit son discours écologique à mi-chemin entre humour et gravité. Il apparaît donc comme un mentor écologiste et un excellent pédagogue sur les questions environnementales pour ces quatre écoliers.

    Citations

    Monsieur Bleu met un point d'honneur à rappeler à ses élèves que tout ce qui est transformé par la main de l'homme n'a qu'une origine, la nature (p. 187) :
    Case 1 : Un arbre figure dans la partie gauche de la case, son feuillage est découpé par une paire de ciseaux tenue par une main émergeant de la bulle de texte. Près de la main, des feuillets volent ; à l’arrière plan des boules de papier sont aspirées vers le lointain. La case est traversée par trois bulles explicatives, voix de Monsieur Bleu hors champ : « Avant de devenir déchet, tout était à l'origine une partie de la nature... l'homme l'a pris et l'a transformé... puis une fois utilisé, il est devenu déchet. »
    Case 2 : à l’arrière plan, à gauche, des souches d’arbres coupés, au premier plan à droite, un personnage en costume-cravate affublé d’une grosse planète à la place de la tête, Monsieur Bleu, qui continue son explication : « Autrement dit : à chaque nouveau déchet, c'est un bout de la nature qui disparaît »
    Case 3 : case étroite où apparaissent en gros plan une partie des visages de deux enfants, visiblement aussi attentifs qu’inquiets.

    Dans cette fable écologique, Monsieur Bleu assume également un rôle moralisateur (p. 221) :
    Case : Une petite fille émerge d’une végétation abondante (type jungle), l’air effaré. Sur sa tête repose un oiseau (type corbeau), à sa droite un félin, à sa gauche un grand singe (type gorille) et plus loin un serpent. La case est largement occupée par les deux bulles de Monsieur Bleu en voix-off : « Il [l'homme] peut toujours essayer de renier ses origines avec sa super-technologie... sa vraie mère nourricière sera toujours la nature ! »

    Mots-clefs

    recyclage / effet de serre / réchauffement climatique / déforestation

     

    Fiche réalisée par Tony GOUPIL                                  

    Catégorie générique

    Manga de type « Kodomo »

    Destiné à la jeunesse