Go to contentGo to menuGo to searchGo to the news list

EcoLitt, le projet de recherche sur l'écologie en littérature


Main navigation

    Search

    Breadcrumb

    La recherche en littérature environnementaleRessources pour tous

    Xavier-Laurent Petit - L'Attrape-rêve

    Xavier-Laurent Petit - L'Attrape-rêve

    • Share this page on social networks
    • E-mail this page

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Print this page

    L'Attrape-rêve

    Références de l'ouvrage

    PETIT Xavier-Laurent, L’attrape-rêves, Paris, l’École des loisirs, 2009, 276 pages

    L’auteur

    Né en 1956, X.-L. Petit est devenu instituteur après des études de philosophie puis s’est consacré à l’écriture. Il s’est rapidement spécialisé en littérature de jeunesse et est l’auteur de près d’une trentaine d’ouvrages. Il accorde souvent une place notable aux lieux de l’action.

    Résumé

    Dans une vallée enclavée vivant difficilement du travail à la scierie, Louise, une adolescente élevée par son père, fréquente l’école, et particulièrement les cours de son professeur de littérature, avec plus d’intérêt que ses camarades. L’arrivée d’un nouveau, Chems, suscite d’emblée avanies et exclusion : seule Louise se lie avec lui. L’hostilité grandit au point que la caravane dans laquelle Chems vivait dans la forêt avec sa mère est incendiée. L’acte reste impuni tant une solidarité sourde unit les habitants de cet univers à la fois étroit et cependant beau dans sa sauvagerie. Tandis que le travail fait de plus en plus défaut au point que la scierie ferme, survient un projet de barrage : c’est une promesse d’emploi autant pour la construction que pour le tourisme qui viendra ensuite. Devant l’espoir d’une vie meilleure, tous sont prêts à sacrifier leur vallée qui sera enfouie sous l’eau du barrage. Seul Chems, devenu en secret l’amoureux de Louise, s’y oppose. Tandis que le chantier progresse, il disparaît, laissant Louise seule. Mais toute une série d’accidents finissent par ralentir l’avancée des travaux et éveiller les soupçons. La disparition d’explosifs entraîne une poursuite, l’arrestation de Chems et son incarcération. Louise quitte la vallée et va travailler pour l’attendre le temps de sa peine de prison.


    La présence de la question environnementale dans le texte :

    Les thèmes écologiques sont-ils centraux ou marginaux dans le texte ?

     

    Dans la première moitié du roman, surtout centrée sur l’exclusion de Chems, les promenades qu’il fait en forêt avec Louise montrent sa proximité avec la nature. Le projet de barrage, destructeur d’une nature dont ont d’abord été montrés la beauté et le mystère, n’apparaît qu’au chapitre 26 (sur 54) : la majorité des habitants y adhère en raison de la prospérité qu’il apporte si bien que c’est dans le silence que prend forme la résistance. Chems a certes d’emblée formulé son indignation, mais, faute d’écho parmi les autres, il disparaît pour réaliser des actions de sabotage, qui, tout un temps, passent pour des accidents.

    Les événements liés à l’écologie sont-ils réels ou imaginaires ?

    Les événements évoqués sont fictifs : la construction de barrages est néanmoins souvent à l’origine de fortes résistances.

    Le texte et/ou les images font-ils apparaître des personnages assimilables à des figures typiques en lien avec l’écologie ?

    Chems est manifestement un Indien : il a une connaissance très supérieure aux autres de l’univers de la forêt et des animaux avec lesquels il entretient des liens privilégiés. Cette origine contribue à le marginaliser et à le constituer en figure d’opposant.

    Citation

    « Il y en a toujours un comme ça… J’étais presque étonné de ne pas l’avoir entendu plus tôt. Un foutriquet d’écolo qui ne comprend rien à rien. Quand ils sont en bande, ils peuvent être pénibles. Les gens hésitent, ils se laissent avoir par leurs arguments. Mais celui-ci est un animal solitaire. On n’a qu’à le laisser s’égosiller. Il se fatiguera avant nous. » (p. 147)


    Mots-clefs

    forêt / vallée / barrage / activisme / responsabilité humaine

     

    Fiche réalisée par Élodie GAUTHIER, Marine JOLY, Mathilde POINTEAU,
    (Licence, Université d’Angers),
    révisée par Isabelle TRIVISANI-MOREAU                                         

    catégorie générique

    Roman jeunesse

    Autres fiches sur le même auteur

    Un monde sauvage

    Itawapa