Go to contentGo to menuGo to searchGo to the news list

EcoLitt, le projet de recherche sur l'écologie en littérature


Main navigation

    Search

    Breadcrumb

    La recherche en littérature environnementaleRessources pour tous

    Séra - Mon frère, le fou

    Séra - Mon frère, le fou

    • Share this page on social networks
    • E-mail this page

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Print this page

    Mon frère, le fou

    Références de l'ouvrage

    SÉRA, Mon frère, le fou,
    Futuropolis, Paris, 2009,
    85 pages + 2 pages présentant des extraits de L’Histoire naturelle, générale et particulière par Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon, 1781.

    L’auteur

    Séra, de son vrai nom Phoussera Ing est né au Cambodge en 1961 et vit en France depuis 1975. Titulaire d’un DEA d’Arts plastiques, il enseigne la bande dessinée à l’université de la Sorbonne à Paris depuis 1989. Il pratique aussi la sculpture, la peinture et la gravure. L’album Mon frère, le fou laisse une large place au graphisme avec des planches aérées faites de grandes cases peintes.

    Résumé

    À Audierne, en Bretagne, deux frères, Gaël et Joël, exercent le métier de pêcheur, comme leur père mort en mer. Ils pêchent à la ligne le « roi des mers », le bar, dans des conditions de navigation toujours périlleuses. Gaël est guidé par un fou de Bassan, un oiseau tutélaire grâce auquel il est toujours sûr de débusquer sa proie. Mais la rivalité entre les deux frères crée de violentes tensions. Gaël, victime de la jalousie de son frère, usé par la solitude et la fatigue de la pêche, soucieux de voir les poissons se raréfier, hésite à tout laisser tomber. Finalement, c’est Joël qui choisit de quitter Audierne et de partir avec Flore pour mener une nouvelle vie tandis que Gaël décide de reprendre la pêche en compagnie du fou de Bassan, qu’il considère comme son frère, formant en mer « un couple que rien ne pourrait séparer ».

    La présence de la question environnementale dans le texte

    Les thèmes écologiques sont-ils centraux ou marginaux dans le texte ?

    L’harmonie entre l’homme et son espace naturel est la préoccupation centrale de l’ouvrage. L’équilibre précaire de la relation entre les individus fait écho au quotidien du pêcheur, qui risque sa vie dans sa confrontation avec les éléments. La place singulière ménagée à l’oiseau, le fou de Bassan, en fait un des personnages principaux.

    Les événements liés à l’écologie sont-ils réels ou imaginaires ?

    Les conditions de vie des pêcheurs de bars en Bretagne sont conformes à la réalité, mais la complicité entre Gaël et l’oiseau prend des proportions qui excèdent la réelle coexistence des oiseaux de mer et des marins.

    Le texte et/ou les images font-ils apparaître des personnages assimilables à des figures typiques en lien avec l’écologie ?

    L’histoire met en scène des personnages qui pratiquent la pêche traditionnelle, où l’homme lutte contre la nature sans disposer d’un large avantage sur celle-ci. Les pêcheurs sont des exemples typiques d’un rapport d’égal à égal entre l’homme et la nature. En revanche il n’y a pas de figure typique de l’écologie.

    Citation

    « Je suis fatigué de la mer. De la pêche. Fatigué de tout. Et toi mon Fou, regarde-toi… Toi et tes semblables, vous tombez toujours plus nombreux dans nos filets et vous agonisez ensuite pendant des heures… Les poissons se font toujours plus rares. Même toi, tu le sais ! Notre roi, notre bar…Il n’a même plus le temps de grandir, plus le temps de vivre… » (p.64-65)

    Mots-clefs

    mer / pêche / fou de Bassan

     

     

    Fiche réalisée par Blandine CHARRIER                                     

    Catégorie générique

    Bande dessinée