Go to contentGo to menuGo to searchGo to the news list

EcoLitt, le projet de recherche sur l'écologie en littérature


Main navigation

    Search

    Breadcrumb

    La recherche en littérature environnementaleRessources pour tous

    Maurice Druon - Tistou les pouces verts

    Maurice Druon - Tistou les pouces verts

    • Share this page on social networks
    • E-mail this page

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Print this page

    Tistou les pouces verts

    Références de l'ouvrage

    DRUON, Maurice (texte), DUHÊME, Jacqueline (illustr.), Tistou les pouces verts, Gallimard jeunesse, Paris, 1993, 123 pages.
    (première publication : 1957)

    L’auteur

    Maurice Druon (1918-2009) est un écrivain et homme politique français qui s’est engagé dans la Résistance et a écrit alors avec son oncle Joseph Kessel les paroles du Chant des Partisans. Après la guerre, il se consacre à l’écriture et est élu à l'Académie française en 1966 avant d’occuper successivement plusieurs fonctions politiques, dont celle de ministre des affaires culturelles en 1973-1974. Il précise dans son avant-propos que Tistou, personnage éponyme du seul conte pour enfants qu’il a écrit, « ne comprend pas pourquoi […] les hommes ne parviennent pas à s’accorder pour vivre dans le bien » et que lui-même, « et c’est probablement ce qu’il [lui] reste d’enfance, n’a […] pas encore compris ni admis cette incapacité. » (p.7)

    Résumé

    Tistou est un petit garçon heureux, qui habite avec ses parents dans une luxueuse demeure et dont le train de vie est assuré par la prospérité de l’usine familiale qui fabrique des canons. En prenant une « leçon de jardin », Tistou découvre qu’il a le don de faire pousser des fleurs partout où il pose ses pouces et choisit d’utiliser ce pouvoir pour adoucir la vie de ceux qu’il rencontre. Ainsi, lorsqu’une guerre éclate entre deux nations, Tistou décide de faire fleurir tout l’armement produit par l’usine de son père, qui fournit les deux armées. Le conflit est finalement étouffé et le père de Tistou se reconvertit dans les fleurs.

    La présence de la question environnementale dans le texte

    Les thèmes écologiques sont-ils centraux ou marginaux dans l’ouvrage ?

    L’amour de Tistou pour la nature est essentiel, puisque le garçonnet est attentif au bien-être des animaux, qu’il s’agisse des siens ou de ceux d’un zoo. Cependant, la nature est davantage l’allégorie du Bien que célébrée pour elle-même.

    Les événements liés à l’écologie sont-ils réels ou imaginaires ?

    Il s’agit d’un conte philosophique empreint de merveilleux qui permet de réfléchir sur les notions du bien et du mal, dans la vie réelle : l’emprisonnement, la maladie, la guerre sont présentés comme des faits sur lesquels l’Homme a du pouvoir, a la possibilité de choisir.

    Le texte fait-il apparaître des personnages assimilables à des figures typiques en lien avec l’écologie ?

    Le jardinier Moustache, avec qui Tistou découvre son don, est un homme solitaire, qui se consacre exclusivement aux plantes dont il a la responsabilité et leur fait tant la conversation qu’il n’a plus l’énergie de discuter avec les hommes. Il est néanmoins attaché au garçonnet et l’enjoint à ne pas révéler son don. Tistou lui demande souvent conseil.

    Citations

    « J’ai découvert quelque chose d’extraordinaire ! reprit Tistou. Les fleurs empêchent le mal de passer. » (p. 52)

    « Il essaya de réconforter une panthère qui tournait en rond derrière ses barreaux et voulut lui offrir une brioche. Un jardinier l’en empêcha. […] Il se disait d’abord que le gardien n’aurait pas dû faire ce métier-là, puisqu’il n’aimait pas les animaux qu’il soignait. » (p. 73)

    « Dites non à la guerre, mais dites-le avec des fleurs » (p. 108)

    Mots-clefs

    animaux / fleurs / guerre / responsabilité humaine

     

    Fiche réalisée par Cécile BOUDEAU

    Catégorie générique

    Conte jeunesse